Catégories
Uncategorized

Musée Gallo-Romain de Saint Romain en Gal

Le Musée Gallo-Romain de Saint Romain en Gal a décidé d’accorder sa confiance à MBA France en investissant il y a désormais  plus de 5 ans dans le système de cloisons modulaires Mila-wall Série 100 connu pour sa durabilité, sa facilité et rapidité de montage, ainsi que sa grande modularité.

Pour preuve, le Musée réutilise les modules plusieurs fois par an, dans d’autres configurations, pour ses différentes expositions temporaires, les peint, y appose des supports imprimés ou en change le revêtement pour toujours plus d’effets. Il lui arrive également de les prêter à des organismes extérieurs pour diverses manifestations, preuve qu’elles résistent également aux transports et aux grands nombres de manipulations.

©musée et sites gallo-romains de Saint-Romain-en-Gal. Photos : Patrick Ageneau

#agencement #cloisons #musée #équipement #oeuvres #milawall #exposition #modularité

Catégories
Uncategorized

Chapelle des Jésuites à Chaumont

Comment allier des éléments sur mesure aux cloisons Mila-wall? Une superbe démonstration à La Chapelle des Jésuites à Chaumont à l’occasion de l’exposition « Tout est vanité – l’univers apocalyptique de Frédéric VOISIN »
du 11 septembre au 26 décembre 2021.
Copyright A.Chevalier
#milawall#cloisons#modularité#musée#équipement#oeuvres#exposition

Catégories
Uncategorized

Chapelle des Jésuites à Chaumont

La chapelle des Jésuites, également appelée « chapelle du Lycée », de Chaumont est un superbe édifice érigé entre 1629 à 1640, grâce aux dons de familles chaumontaises, typique de l’architecture jésuite. La décoration intérieure est somptueuse, avec comme pièce maîtresse l’impressionnant retable de Claude Collignon, représentant l’Assomption de J.-B. Bouchardon qui provient du couvent des Ursulines.

Restaurée il y a quelques années par la municipalité, elle accueille désormais de nombreuses expositions d’Art Contemporain.

A cet effet, la ville de Chaumont a investi dans de toutes nouvelles cloisons Mila-wall de la série 100, pour remplacer un système existant devenu obsolète.

Elles ont d’emblée été mises en place pour l’exposition actuellement en cours : « Art’bracadabra » de l’artiste Raphaël Garnier, en partenariat avec le Centre Pompidou.

A voir jusqu’au 22 août 2021. Copyright Richard Pelletier

Catégories
Uncategorized

Musée Royal de l’Afrique Centrale à Tervuren (Belgique)

Pour la première exposition temporaire depuis l’ouverture en décembre 2018, l’AfricaMuseum invite l’artiste kinois Freddy Tsimba à dialoguer avec les collections du musée. Le commissaire de l’exposition est l’écrivain In Koli Jean Bofane, avec la contribution scientifique de Henry Bundjoko, directeur du Musée national de la République démocratique du Congo à Kinshasa.

Le titre de l’exposition, « Mabele eleki lola ! La terre, plus belle que le paradis » fait référence à l’urgence de vivre ici et maintenant et à la résilience dont les Congolais font preuve au quotidien.

Les œuvres monumentales de Tsimba entrent pour la première fois en dialogue avec les collections du musée. L’artiste rend ainsi hommage au travail du forgeron et du sculpteur classique. Vingt-deux installations de Freddy Tsimba, lors de cette rencontre singulière, font face à trente pièces du musée.

A cette occasion, l’AfricaMuseum a fait confiance à la société MBA France et à ses cloisons Mila-wall de 3.50m de haut, pour la scénographie et la mise en avant des œuvres exposées. Cela montre notamment que l’on peut parfaitement utiliser un système de cloisons tout en le combinant à des éléments sur mesure réalisés par les ateliers du Musée.

Jusqu’au 15/08/21

Copyright Jean-Marc Vandyck Africamuseumhttps://expotsimba.africamuseum.be/fr

Catégories
Uncategorized

Musée de l’Orangerie

MBA France équipe le Musée de l’Orangerie en vitrines SEHNER à l’occasion de la nouvelle présentation de la collection

La nouvelle présentation de la collection du musée de l’Orangerie, dans des espaces rénovés, dont la réouverture a eu lieu le 16 septembre 2020, permet de relier plus nettement les deux pôles des collections – Nymphéas / École de Paris du début du XXe siècle – selon une cohérence spatiale et visuelle élégante du bâtiment et un parcours fluide, informé et stimulant. Le dépôt exceptionnel d’un ensemble de sculptures d’Afrique et d’Océanie, anciennement collection Paul Guillaume, par le Musée du Quai Branly – Jacques Chirac, ainsi que quelques dessins et archives, enrichissent le parcours.

C’est notamment pour ces objets que nous avons eu le plaisir de fabriquer des vitrines entièrement sur mesure. Elles sont toutes réalisées en verre feuilleté anti-reflets, équipées de contacteurs d’alarme, d’éclairage et de contrôle passif de l’hygrométrie, pour une parfaite conservation et mise en avant des œuvres.

https://www.musee-orangerie.fr/fr/article/septembre-2020-nouvelle-presentation-de-la-collection

copyright Sophie Crépy

Catégories
Uncategorized

Château Clos Lucé à Amboise

A l’occasion de l’EXPOSITION « La Cène de Léonard de Vinci pour François Ier, un chef-d’œuvre d’or et de soie», MBA France a eu le plaisir d’équiper le Château Clos Lucé à Amboise en cloisons Mila-wall série 100 de 3m de haut, spécialement recouvertes d’un revêtement rouge correspondant aux spécificités du lieu.

Pour la première fois depuis le XVIe siècle, la tapisserie de la Cène commandée par François Ier d’après le chef-d’œuvre de Léonard de Vinci, « l’Ultima Cena » est exposée en dehors des Musées du Vatican

La tapisserie fut tissée pour Louise de Savoie et son fils, le futur François Ier, avant 1514. En 1533, François Ier l’offre au Pape Clément VII à l’occasion du mariage de son fils Henri II et de la nièce du Pape, Catherine de Médicis. Elle reprend le thème de la Cène et témoigne de l’admiration des Rois de France pour Léonard de Vinci et sa fresque réalisée dans l’Eglise Santa Maria delle Grazie à Milan.

Après avoir été restaurée pendant 14 mois dans le laboratoire de restauration du Vatican, cette œuvre monumentale – 5,13m de haut et 9,15m de long – est présentée jusqu’à septembre 2019.

L’exposition accueille une trentaine d’œuvres, prêts de différents musées, ou issues de la collection du Château du Clos Lucé.

Copyright Léonard de Serre

Catégories
Uncategorized

Bibliothèque Humaniste de Sélestat

MBA France équipe la BH de Sélestat en vitrines Sehner et cloisons Mila-wall

Après quatre ans de travaux, la Bibliothèque Humaniste de Sélestat a ré-ouvert au public le 23 juin dernier.

la Bibliothèque Humaniste constitue un témoignage unique de la période de renouveau intellectuel qui a marqué le 14ème siècle en Europe. La ville de Sélestat (située dans l’actuel département du Bas-Rhin et l’actuelle région Grand Est) a en effet bénéficié d’une position géographique stratégique, entre les centres de pensée de l’Italie et des Pays-Bas.
Elle a également été marquée par la figure de l’éditeur, écrivain, avocat humaniste, et ami d’Erasme, Beatus Rhenanus (1485-1547), qui est né et a longuement vécu dans la ville.

Le fonds de la Bibliothèque Humaniste est d’ailleurs constitué de la bibliothèque personnelle de Beatus Rhenanus, complété par celui de la bibliothèque paroissiale. Le fonds ayant ensuite été enrichi par des achats et des dons réalisés et reçus au fil des siècles.
La Bibliothèque Humaniste de Sélestat conserve actuellement  423 volumes, contenant 1 287 œuvres et 41 manuscrits répartis dans divers recueils, auxquels s’ajoutent 33 manuscrits anciens et 255 lettres autographes.

Pour présenter ce fonds unique au public dans des conditions optimales, l’architecte Rudy Ricciotti (qui a signé, notamment, le MuCEM à Marseille), a doublé les surfaces du site en ajoutant une extension et en aménageant des sous-sols. La restructuration a permis de préserver l’aspect architectural néo-roman de la halle aux blés de la ville, édifiée en 1840, et dans laquelle la Bibliothèque est installée depuis 1889.

L’écrin architectural ainsi défini, la scénographie intérieure a ensuite été pensée par l’Atelier Akiko (Gilles Vignier). Ce sont les cloisons Mila-wall de MBA et les vitrines SEHNER, dont MBA France est la représentante exclusive, qui ont été choisies pour magnifier la présentation des oeuvres de la collection permanente et équiper les espaces dédiés aux expositions temporaires.

Le Livre des Miracles de Sainte Foy (11ème-14ème siècles), le cahier d’écolier de Beatus Rhenanus (1498-1499) ou encore l’Herbier d’Otto Brunfels (1511) qui marque les débuts de la science botanique, sont ainsi présentés dans des conditions idéales, tant en termes de conditions de conservation, qu’en termes de confort de visite pour le public.

L’exposition temporaire « Réminiscences » présentée du 23 juin au 9 septembre 2018 à la Bibliothèque Humaniste de Sélestat présente les photographies du photographe Dominique Pichard, alias P-Mod. P-Mod est intervenu auprès de la Bibliothèque Humaniste dans le cadre d’une résidence de quatre ans pour documenter et garder trace de l’important chantier vécu par le bâtiment. Les cloisons fournies par MBA France, au design épuré et à la structure modulaire permettront à la Bibliothèque de les réutiliser à l’avenir pour d’autres expositions, aux configurations différentes.

Légendes et crédits des visuels : Bibliothèque Humaniste de Sélestat, ©Roland Letscher/MBA France.